En effet, même si le JPG possède de nombreux avantage (facilité des échanges de fichiers, faible poids, lisible par tous les navigateurs web..), il montre ses limites lorsque l'on souhaite effectuer des retouches couleurs sans dégrader la qualité de l'image. Le JPG est un format dit "destructeur", contrairement au TIFF. Ainsi, si vous souhaitez effectuer des retouches, il vous faudra penser a enregistrer vos modifications sous un autre format, sous peine de détériorer la qualité de l'image déjà compressé.

Le format RAW est un format différent chez chaque constructeur. Il s'agit un faite des données brutes directement issues du capteur, avant que l'appareil photo n'ai appliqué un quelconque traitement. En traitant ce fichier, vous avez ainsi la possibilités de modifier a posteriori un grand nombre de réglages comme la balance des blanc (température : lumière naturelle ou artificielle), l'exposition, la luminosité, le contraste, la netteté.. voir la taille !
Jusqu'à présent il fallait passer par un utilitaire fourni par le constructeur pour "développer" l'image RAW (Nikon Capture, Olympus Master..), mais depuis quelques temps, Adobe a prit les choses en main, et a décidé d'unifier tous ces format hétéroclite en un seul : le format DNG. Grâce a un convertisseur, vous pouvez convertir tous vos fichier RAW et être tranquille quand a l'archivage de vos données.
Et ensuite me rétorquez vous ? J'en fait quoi de mon DNG ?
Et bien Adobe ne s'est pas arrêté en si bon chemin, et a développé un fabuleux plugin pour Photoshop, qui vous permet de travailler vos fichier DNG, comme si vous étiez dans un labo photo ! La chose se nomme Adobe Camera Raw.

Et comme un bon exemple vaut mieux qu'un long discours, suivez le guide ! :)

Voici une photo prise a contre jour, la plupart des éléments sont trop sombres. En JPG, on ne pourrais pas faire grand chose pour ce genre de photo. En RAW, toutes les informations sont toujours la, il suffit de glisser le curseur d'exposition.

Autre exemple, cette fois ci sur la balance des blancs. Cette photo est un bon exemple car elle mélange éclairage naturel et artificiel. Par défaut, l'image 1 est trop sombre, trop saturé et la température trop chaude. Un simple glissement du curseur de température (image 2) nous permet de retrouver les couleurs moins chaude d'un éclairage naturel et de basculer vers les couleurs froides.

En remontant un peu le température et la luminosité (image 3), des détails apparaissent. on retrouve un éclairage extérieur plus proche de celui de la vision humaine donc plus naturel. On peut aussi s'arrêter a un compromis entre les deux pour obtenir un résultat représentant plus toute l'étendue de la gamme des couleurs (image 4).

Alors , Convaincu ? Personnellement, depuis que je shoote en RAW, j'ai l'impression de retrouver les sensations du labo photo ou toutes les bidouilles restent encore possibles ! Et inversement, quand je shoote en JPG, je suis frustré de ne pouvoir avoir plus de latitude quand aux possibilités de retouches colorimétriques de mon image... Surtout que le JPG n'est codé que sur 8 bits, alors que le JPG est codé sur 16, d'ou une perte énorme d'informations (et ce n'est vraiment pas que de la théorie)

Un autre avantage énorme du RAW, c'est la possibilité d'agrandir votre image tout en augmentant la netteté en parallèle. Du coup, vous avez presque un 12 millions de pixels alors que votre appareil n'en possède que 6 millions ! A vous les joies des poster de presque 1 mètre de large ! L'image ci dessous illustre cette possibilités. L'image de gauche est la sortie normale (6 millions de pixels), l'image de droite est poussée dans ses derniers retranchement, avec ajout de netteté (12 millions de pixels).

Si l'aventure du dévelloppement RAW, vous tente, je vous conseille également le lecture du livre Photoshop CS pour les photographes, ainsi que cette excellent article de Luc Saint-elie sur la différences entre conversion linéaire en non linéaire.
MacDigit traite souvent des différentes possibilitées aoofertes par le RAW, allez notamment voir cet article. Enfin, si vous n'avez pa peur de l'anglais, cette vidéo vous montre en détails les possibilitées offerte par le plugin "camera raw" et l'explorateur d'image de Photoshop CS.

Enfin si vous êtes sous Mac, je sous conseil le génialisime IviewMedia Pro, la catalogueur d'image qui sait tout faire, même lire les différents fichier RAW.