Lors de mon voyage a Barcelone, j'ai assisté a plusieurs concerts de Flamenco et j'en ai bien sur profité pour prendre moults photos avec mon E-300. Les photographies de concerts sont des conditions de prise de vues très difficiles car l'éclairage ambiant est très faible. Il faut donc augmenter la sensibilité ISO et rallonger les temps de poses. Cela pose deux problèmes : Augmenter la sensibilité amène a une augmentation du bruit considérable au delà de 400 ISO (surtout sur les Olympus); Rallonger les temps de poses, surtout sur un concert de Flamenco, crée des flous, certes très esthétiques, mais qui ne permettent pas de figer certaines expressions des visages (Et les expressions des danseuses et des danseurs étaient impressionnantes !). Il reste bien sur la solution du Flash, mais ce dernier a tendance a écraser l'image et a faire perdre toute l'ambiance du lieux, je ne m'en sert donc que très rarement.

J'ai donc du trouver un compromis entre sensibilité et temps d'ouverture. Je précise que je disposait d'un petit trépied portatif minuscule, bien pratique pour stabiliser l'appareil sur une table. Sans lui, je pense que la prise de vue n'aurais put être envisageable. Autre précision, pour cette prise de vue, je disposait de l'objectif fourni en standard avec le E-300, c'est a dire le 14-45mm (équivalent 28-90mm en 35) qui ouvre a une focale de 3.5/5.6 qui est loin d'être un objectif lumineux professionnel, mais qui est très correct niveau optique.

Le plugin Photoshop Neat Image :
Il existe deux version du plugin, standard et pro. La version pro rajoute le support des image 16 bits (+ de profondeur des couleurs) et est scriptable. J'ai pour ma part prit la version standard a 30 €.

ce qui est très intéressant avec ce plugin c'est qu'il est capable d'analyser le bruit de l'image pour donner le meilleur résultat. On peut ensuite sauvegarder ce profil pour une utilisation ultérieure. Il existe aussi des dizaines de profils tout prêt sur le site de l'éditeur, dont celui de mon E-300. Ceci dit, je l'ai trouvé trop fort et j'ai préféré effectuer a chaque fois une analyse de l'image, puis jouer sur les différents paramètres. Il faut dire que les images que je lui ai soumis sont un peu des cas de figure extrême. Certaines images sont quasiment inexploitables vu le niveau de bruit qu'elles contiennent. Mais bon... "qui peut le plus peut le moins".

Voici donc un détail de l'image en RAW, développé par le Plugin photoshop CS 2 Camera Raw par défaut. J'ai juste converti l'espace de travail en mode 8 bits car je n'ai pas acheté la version pro de neat image qui permet de traiter les images 16 bits.

La même image après conversion par Neat Image ! Je suis sans doute allé un peu trop loin dans le lissage du bruit, mais c'est pour vous montrer la qualité du résultat obtenu.

La même image a partir d'un fichier RAW avec le plugin noise Ninja (version d'essai). Beaucoup moins convainquant (Mais je n'exploite sans doute pas toutes ses possibilités). Par contre Noise Ninja permet d'utiliser des brosses qui permettent de n'appliquer le filtre que sur certaines parties de l'image. Pour obtenir l'équivalent avec Neat Image, il faudra dupliquer le calque et jouer sur les masques de fusion.

Le même exemple cette fois ci en couleurs.

Et le résultat obtenu avec Neat Image.

Un version composite avant / après traitement.

Un autre exemple.

Enfin un cas extrême ou le bruit est extrêmement visible car j'ai zoomé lors de la prise de vue.

Le résultat n'est pas forcément exploitable mais le nettoyage est tout de même impressionnant vu l'image de départ. Ceci dit il faudrait voir ce que donne ces résultats une fois imprimés, sachant qu'il existe également des profils pour différents type d'imprimantes.

Un petit aperçu de l'interface de Neat Image. On dispose d'un nombre de réglage très conséquent ! On peut également visualiser les différentes couches de luminosité. Pour bien maîtriser ce plugin et comprendre son fonctionnement, une lecture approfondie du manuel permettra sans doute d'optimiser les résultats.

Conclusion :
Grâce a Neat Image, je n'hésiterai plus, dans les conditions extrêmes d'éclairage, a pousser la sensibilité de mon Olympus E-300 a 800 ISO, voir 1600 ISO, sachant que j'aurais toujours la possibilité d'effectuer un post traitement avec ce merveilleux plugin. Il fonctionne également très bien a partir d'images au format Tiff et JPG.