C'est la seule solution que j'ai trouvé pour les approcher de près car ces petits malins sont très craintifs. Ils fuient au moindre bruit suspect !

Le Zuiko 18-180 mm est un objectif bon marché (environ 400 €), mais il est peu lumineux, surtout lorsque l'on zoom a fond. La focale a 180 mm, donne une ouverture de 6.3. Pas terrible ! J'ai donc du parfois pousser les ISO pour contrebalancer cette faible luminosité car je tenais à figer les mouvements très rapides de leurs ailes. La contrepartie c'est que du grain commence parfois a se faire sentir, mais rien de rédhibitoire car je n'ai pas poussé la sensibilité au delà de 400 ISO.

L'autre grande difficulté, c'est la mise au point. Avec un zoom maximal, c'est à dire une ouverture de 6.3 et une focale de 180 mm (équivalent a 360 mm sur un appareil 35 mm), la profondeur de champs est très faible et la netteté doit être extrêmement précise. Si l'on fait la mise a point sur le bec, le reste du corps devient rapidement flou. Sans compter que l'on ne dispose que d'une fraction de seconde pour effectuer cette manipulation et appuyer sur le déclencheur (le tout en bougeant le moins possible bien sur).

Bref, je me rend compte à quel point l'exercice est difficile et nécessite un matériel adéquat (c'est a dire bien plus onéreux). Ceci dit, je suis tout de même très satisfait des résultats de ce premier essai. J'ai réussi a capturer quelques "scène de ménage" auquel se livrent souvent les oiseaux pour marquer les territoire éphémère et tenter de sauvegarder leur précieuses victuailles.

Après un tri de près de 3000 photos, effectué avec la merveilleux catalogueur "Iview media pro", j'ai sélectionné un peu moins d'une centaine de photos, soit pour leur netteté, soit pour la beauté du mouvement ou la drôlerie de la scène.

Vous trouverez un aperçu assez large de ce résultat dans la galerie. Je vous joint également dans ce message un petit aperçu des plus réussies.