Voici un florilège de bribes d'avenir qui dépassent parfois la science fiction (je cite différents extrait d'Internet Actu).

Des milliards de puces s’insèrent peu à peu dans (ou sur) les machines, les appareils, les véhicules, les emballages, les objets quotidiens, les équipements, les espaces publics… mais aussi les arbres, les zones inondables, les forêts incendiables, les animaux domestiques ou sauvages et finalement, nos propres corps. Ces puces produiront des réseaux en constante reconfiguration, des volumes massifs de données à traiter le plus souvent en temps réel, et des actions sur leur environnement physique. Il faudra les installer, les piloter, les alimenter en énergie, les arrêter, les recycler et bien sûr, les contrôler tout en s’assurant que d’autres n’en prennent pas le contrôle. Il faudra aussi dépasser le cadre actuel d’applications assez verticales, assez fermées, pour exploiter l’”intelligence ambiante” de manière ouverte et créative…

Les technologies évolueront en particulier dans 4 directions :

  • La miniaturisation des dispositifs, puces, capteurs et actionneurs, allant dans certains cas vers la “poussière intelligente”
  • Des capacités de communication plus riches : communication de proximité et distantes, réseaux auto-organisés
  • Une autonomie énergétique accrue qui permettra à la fois (mais des arbitrages seront nécessaire) d’accroître la durée de vie des dispositifs et d’en enrichir les capacités (stockage, traitement, actions mécaniques, transmission)
  • L’administration de grands réseaux d’objets, leur sécurisation, le traitement temps réel des données qu’ils produisent…

...les patients de certains hopitaux, s’ajouteront des implants sous-cutanés qui permettront de suivre notre état de santé en continu, via un site web sécurisé. Un autre implant permettra à nos correspondants de nous parler directement, en mode Wi-Fi, dans notre oreille interne.

Pour Bram Cohen, le créateur de Bittorrent, le très haut débit permettra à quiconque d’établir en lien en temps réel avec quiconque. Au final, pour Brewster Kahle, co-fondateur de l’Internet Archive, les réseaux ne seront plus qu’une question de tuyauterie, au sens où l’on n’y pensera plus qu’en cas de problème.

En tout état de cause, et quelles que soient les formes qu’ils prendront, l’importance des réseaux sera telle que les gouvernements chercheront à renforcer leurs contrôles, et mieux encadrer leur côté décentralisé et somme toute “anarchique”. A ce titre, la surveillance et le contrôle de l’internet par les autorités chinoises, et l’autocensure de Google.cn, ou encore la collaboration policière de Yahoo!, ne sont qu’un début.

Pour en savoir plus également sur les Machine To Machine (M2M) ; le livre blanc qui explique tout (PDF)