de__ Tour d'abord, j'ai volontairement choisi des conditions difficile pour mieux juger des possibilitées de chaque appareil. La première série de photos et donc un paysage urbain, legerement a contre jour. C'est dans ce genre de configuration que le mode de mesure de la lumière "spot" permet de donner de meilleurs résultats que celui basé sur la mesure matricielle (nommée "normal" sur le K800).

Voici ce que donne la photo de référence prise avec l'Olympus e-300 (avec un objectif 18-180 mm testé ici) tout en mode "auto". La mesure de la lumière est de type matriciel pondéré (équivalent au mode "normal" du K800). Le K750 ne possède pas de mesure "spot", il fait une moyenne des valeurs de l'image. L'image est bien équilibrée, et surtout le ciel est bien visible malgrès le léger contrejour.

Voici ce que donne l'image prise avec le K750. L'image possède bien sur beaucoup moins de piqué et les couleurs sont plus fades. Ceci dit, le ciel rest toujours visible.

Voici maintenant ce que donne le K800 :

En mode balance des blancs automatique et mesure de la lumière "pondéré" (normal) l'image est beaucoup plus lumineuse, on distingue bien plus les détails de la facade, mais le ciel a tendance a disparaitre et les couleurs perdent de leur saturation.

En mode balance des blancs automatique et mesure de la lumière "spot", le ciel disparait carrément car la mesure de la lumière se fait sur le batiment. L'image est légerement surexposé et plutot fade (manque de contraste et de saturation).

En mode balance des blancs "lumière du jour" et mesure de la lumière "pondéré" (normal), l'image est toujours légement surexposée, mais les couleurs retrouvent de la saturation et la facade ressemble plus a la réalité.

En mode balance des blancs "lumière du jour" et mesure de la lumière "spot", on ne constate curieusement aucune différence ?

A la lumière de ce premier test, il apparait déja clairement que le K750 malgrès le fait qu'il ne possède pas de mesure de type spot, est beaucoup plus proche du résultat obtenu par l'Olympus E-300 que le K800. Précisons qu'il s'agit du tout premier firmware du K750, le R1A044 si ma mémoire est bonne. Le K800 n'a donc même pas l'excuse de sa jeunesse puisque les deux appareils sont dotés chacun du premier firmware disponible.

Allons plus loin dans l'exploration des possibilitées entre ces deux modèles et voyons quel est le niveau de détail obtenu pour chacun. Pour pouvoir comparer les résultats a des résolution différentes, nous allons nous baser sur la taille maximale possible du k750, et retailler celle du E-300 et du K800 a cette meme taille, c'est a dire a 1664 pixels de large. La résolution de 1 MP supérieure du K800 devrait donc être un plus et favoriser la finesse des détails une fois l'image retaillée.

Voyons ce qu'il en est dans les fait :

Voici un détail a 100% de l'image de référence (E-300) retaillé a 1664 px de larges. On percoit bien sur chaque détail de manière très fine et c'est bien normal pour un appareil de cette ordre.

Le meme détail a 100%, cette fois avec le K750. la qualité est bien moins bonne vu la différence d'optique, mais on distingue encore quelques détails.

Voici enfin l'image a 100% obtenue par le K800. Incroyablement décevante ! Alors qu'il dispose d'une résolution bien supérieur, les détails sont moins bien visibles et le grain a disparu, ce qui est un comble ! La faute en revient sans doute a la compression qui est trop élevée (1:10 pour le K750 contre 1:13 pour le K800) qui a tendance a lisser l'ensemble de l'image. Seul les contours sont plus net, grace a la résolution supérieur du K800.

Pour confirmer ce constat inquiétant, j'ai effectué une autre série de clichés, mais il ne font malheureusement que confirmer cette impression. cette fois ci la scène n'est pas a contre jour et l'immeuble est bien ensoleillé. les conditions sont donc optimales pour une bonne prise de vue.

Voici l'image de référence obtenue par l'Olympus E-300 :

Celle obtenue par le K750 en mode "auto" :

Et celle obtenue par le K800 en mode "auto" (mesure lumière sur "normal") :

Encore une fois le K750 est plus proche de l'Olympus E-300 que le K800 qui a tendance a cette fois ci désaturer les couleurs. Ceci dit le résultat obtenu et tout a fait convenable.

Voici enfin, un détail de cette image en utilisant le même méthode de retaillage de l'image que précédement.

Voici ce que donne le E-300 :

Le K750 :

et le K800 :

Excepté les différences de colorimétrie, on ne peut pas dire que la résolution supérieure du K800 permettent d'obtenir un meilleur résultat au niveau du piqué de l'image, face au K750 qui n'a pourtant que 2 MP. :-/

Conclusion :
Il est clair que le K800 ne mérite pas vraiment son appelation de "CyberShot" en ce qui concerne la qualité photo. Les photos soufrent d'une compression jpg bien trop élevée qui a tendance a lisser l'image (perte du grain et des détails). De plus, la colorimétrie n'est pas encore gérée de manière optimale car les images produites semblent comme recouvertes d'un "léger" voile blanc. Bien sur, le K800 bénéficie de beaucoup plus de réglages photographiques, comme la fonction "bestpic" qui permet de prendre 9 photos instantanément, ou l'accès direct au différents mode "scène". Il possède donc de sérieux atouts face au K750 !
Reste qu'en attendant une future mise a jour du Firmware, la qualité photo du K800 est pour l'instant bien en dessous de ce que pourrait le laisser supposer son appelation "Cybershot". :(