La première chose qui saute au yeux, c'est que l'interface a été remaniée. L'ancienne version était plus contrastée, avec du texte noir et des blocs gris clair. On se rapproche ici d'Aperture avec du texte blanc sur des blocs gris foncé. Des boutons en relief font également leur apparition. Le but étant sans doute de clarifier plus l'interface et de laisser la part belle à l'image. Personellement je preferai l'ancienne interface plus sobre, mais il faut voir a l'usage.

Ancienne version :

Nouvelle version :

La barre des outils du bas a également été mise a jour avec de nouvelles icones. On peut la faire apparaître a volonté en utilisant la touche T. En utilisant la touche Tabulation, on peut la faire apparaître de manière temporaire, le temps de choisir un outil avec la souris. A droite de cette barre d'outil, une flèche permet d'alterner les outils de tri de ceux d'édition.

Les panneaux peuvent être utilisés en mode "solo" en appuyant sur le touche "option". Ce qui veut dire qu'a chaque fois qu'un panneau est sélectionné, le précédent est fermé. Sympathique pour ceux qui ont de petites résolution d'écran ! On peut également en utilisant le bouton droit de la souris et en cliquant sur les titres des réglages, activer ou désactiver certains panneaux dont on n'a pas l'utilité.

Toujours dans la même veines, on peut également utiliser le menu contextuel pour choisir de masquer les panneaux automatiquement ou manuellement. Personnellement, je préfère utiliser la touche Tabulation.

La taille du texte de l'interface peut être modifié dans les préférences. On a le choix entre trois taille (petit, moyen, grand).

Passons maintenant en revu les nouveautés concernant les différents outils:

FILMSTRIP

La barre du bas nommée "pellicule" (filmstrip) se voir rajouté d'une icone pour revenir au mode "vignette" du module Librairie (touche G). Les flèches précédentes et suivantes permettent d'aller et venir dans les différents modes d'affichage. cette fonction est encore en cours de développement, donc pour l'instant assez limitée.

IMPORTATION

On peut désormais déplacer ses bibliothèques Lightroom ! Un nouvelle fonction nommée "Photo Binders" permet d'exporter toutes les photos sélectionnées ainsi que les réglages associés dans un dossier, pour les récupérer dans une autre installation de Lightroom. Génial, je vais enfin pouvoir synchroniser mes Bibliothèque entre mon Quad G5 et mon Macbook portable. :-)

On peut également lors de l'import choisir de générer la vignette a la volée ou d'utiliser celle existante (par exemple intégré au fichier XMP sidecar).

EXPORTATION

Une fois l'export des photos terminé, on peut utiliser des scripts intégré pour ouvrir les images dans une autre application, les localiser dans le finder, ou les graver a la volée (en utilisant la fonction de gravure intégré a Mac OS X). Bien vu !

LA LIBRAIRIE

Le mode d'aperçu "Vignettes" (Grid) a été amélioré. Plus d'infos sont disponible pour chaque photo. On peut modifier ce réglage par défaut dans les préférences, ou utiliser la touche "J" pour alterner l'affichage.

Mode sans annotations:

Mode cellule compacte:

Mode cellule étendue:

Les options de vue en mode vignette (Grid):

Un mode d'affichage des informations fait son apparition dans l'outil "Loupe" et le module de Développement. Il permet d'afficher rapidement les informations essentielles de la photo (Nom, données Exif, etc). Il suffit d'appuyer sur la touche "i" pour alterner l'affichage.

L'outil recherche est beaucoup plus rapide.

Sur chaque vignette, de nouveaux pictogrammes font leur apparition. Ils permettent de savoir si :

- la photo possède des mots clefs
- la photo a été modifiée (module développement)
- la photo a été recadré

En double cliquant sur le picto, vous accédez directement à l'outil concerné par la modification. Génial ! :-D

Le panneau des filtres d'affichage (Filters) permet d'enregistrer des réglages spécifiques, pour pouvoir la réutiliser par la suite. par exemple, on peut mémoriser un filtre qui affichera automatiquement les photos avec le mot clef "macro" possédant 5 étoiles. La fonction n'est pas encore aussi puissante que celle d'Aperture, mais elle progresse dans le bon sens.

le panneau des Metadata, permet d'afficher et de modifier les réglages de plusieurs photos en même temps si l'on est en mode vignette (Grid).

Il y a ENFIN une commande pour accéder a l'outil recadrage depuis le mode Librairie (Touche R) ! Je crois que c'est la fonction qui me manquais le plus. :-)

Une nouvelle commande a été rajouté pour renommer des photos sélectionnées.

On peut également convertir des photos sélectionnées au format DNG.

Lorsque l'on utilise le gestionnaire de photo intégré a Lightroom (Shoots) ou l'outil d'importation pour déplacer ou renommer des catégories, le dossier correspondant du Finder est également déplacé et/ou renommée. Ca tombe bien, j'avais justement eu des problèmes de ce type avec la précédente version.

Si l'on utilise la touche Shift lorsque l'on note une photo (Rating) de 0 a 5 étoiles, on passe automatiquement a la photo suivante. Encore un petit plus qui fait gagner beaucoup de temps a la longue !

LE MODULE DE DEVELOPPEMENT

Il y a plusieurs nouvelles commandes, quelques commandes ont été revues, et d'autres commandes qui ont été modifiés par être plus en correspondance avec le module Adobe Camera RAW d'Adobe Photoshop. Adobe précise que ce type de modification n'aura plus lieux lorsque le logiciel sera en version 1 finale (Début 2007).

Voici un résumé des principales nouveautés:

Rétablissement (Recovery) :
Permet de modifier l'exposition des hautes lumières pour retrouver du détail. Poussé fond, il permet également d'augmenter le contraste des hautes lumières. Très utile a mon avis pour les ciel qui ont tendance a cramer, voir l'exemple ci dessous :

Avant:

Après (détails dans le ciel):

Vibrance :
Bien qu' inspiré par le logiciel RawShooter, son application est ici différente. Ce réglage permet de contrôler la saturation, mais de manière non linéaire. ce qui permet d'éviter des couleurs trop criardes sur les couleurs déjà bien saturées. Un outil saturation intelligent en quelque sorte ! Pour mieux comprendre, voici un exemple :

L'image d'origine :

La Vibrance a 100% (saturation 0%):

La saturation a 100% (vibrance 0%):

La courbe de tonalité (Tone Curve):
Cet outil typique de Photoshop (que certains adorent et que d'autres détestent) a été grandement amélioré. On y distingue en passant la souris, quatre zone correspondant aux curseurs en dessous : haute lumières (Hightlight), lumière (lights), obscurité (Darks) et ombres (Shadows). En déplaçant le point sur la courbe, on voir de manière interactive la zone concerné et les curseurs s'ajuster. Impressionnant et très bien du point de vue pédagogique pour démystifier cette célèbre courbe de réglage !



Courbes Adobe Camera RAW (ACR Curve) :
On accède ici au courbes que l'on trouve dans Camera raw. Un début de compatibilité entre le module caméra RAw de Photoshop et Lightroom ?

Enfin, un des grande nouveauté de cette version beta de Lightroom, c'est la possibilité de travailler directement avec l'histogramme. On y distingue (comme la courbe de tonalité) quatre zones : Black (noir), fill light (déboucher les ombres), Exposure (exposition) et Hightlight recovery (réparer les hautes lumières). Il suffit de déplacer la souris pour agir directement sur l'image ! Génial !!

Encore plus fort: Affichez la courbe de tonalité et promenez votre curseur sur votre photo. La zone concernée est affichée en temps réel sur la courbe. Appuyez sur les touches "flèches vers le haut" ou "flèches vers le bas" pour modifier de manière incrémentale la partie concernée ! Si vous ne voyez pas de quoi je veut parler faite l'essai.

Adobe a fait de gros effort pour rendre son interface la plus intuitive possible en évitant de passer du temps dans les différents réglages. Le résultat est vraiment bluffant ! Sur ce point la, Aperture a encore de gros efforts a faire...

LE MODULE PRESENTATION (Slideshow) :

On peut désormais déplacer et agrandir ou réduite le nom (Identity Plates), le score (Rating Stars) et le bloc texte. ce dernier peut également être modifié directement par un double clic.

la version Windows se voit doté d'un module pour lire des Mp3.

LE MODULE WEB

Le gabarit HTML par défaut a été revu. Le zoom intermédiaire a été supprimé et le nombre de vignettes minimum est désormais de 3x3.



A SAVOIR A PROPOS DE CETTE BETA 4:

Utilisation générale :

Si vous des dossiers contenant vos photos, Lightroom va reconstruire le cache des images concernées.

Le mécanisme pour générer l'aperçu des images en mémoires cache a été revu depuis la beta 3 et doit être reconstruit. Ce qui veut dire que la cache de la version précédente sera détruit. On peut également forcer le rendu en cache de toutes les images en passant par la fonction "Render Standard Previews" ou "Render 1:1 Previews" du menu Library. Pour ma part, je l'ai généré un bonne fois pour tout, a la fois pour les aperçu et pour les images en pleine résolution. Ceci dit, mieux vaut avoir de la place sur son disque pour utiliser cette fonction. Précisons que la mémoire cache des images pleine résolution peut être supprimé.

Ne placez pas votre Librairie au premier niveau du disque dur, ca fait planter Lightroom.

Importation:

Les doubles ne sont pas toujours détectés lors de l'import.

Plus le nombre de photos importées est important, plus ca va ramer grave !

Les utilisateurs Windows ne peuvent pas importer plusieurs dossiers d'un coup et ne peuvent déplacer le dossier des photos Lightroom sur un autre volume.

Exportation:

Des difficultés peuvent se produire si vous tenter d'effacer un disque réinscriptible (CD-RW)

Lightroom n'écrit pas les données XMP a l'export des DNG (pas cool ca !)

Librairie:

Sur Windows, si vous déplacez vos dossier photos, les réglages seront perdus. relancez d'abord l'application.

Renommer deux fichier de sorte a ce qu'il aient le même nom de base, mais une extension différente (ex: paysage.CRW et paysage.JPG) les rendra dépendant l'un de l'autre. En outre, le fichier JPG sera considéré comme une metadonnée vis a vis du fichier RAW (ca devient technique la !).

Développement:

Si le module développement est ouvert par défaut au démarrage de l'application et qu'aucune photo n'est sélectionnée, les réglages du menu "Camera Calibration" ne seront pas visible. relancez Lightroom avec la module Librairie ouvert par défaut.

Slideshow:

Si vous déplacez un champs de texte vide, Lightroom peut planter.

Utilisez la dernière version d'Acrobat pour les présentation. Pour le lancement automatique de la présentation (autoplay), cochez la case "plein écran" (full screen) lors de l'export.

Web:

Les nouveau gabarits web ne possèdent pas toujours de prévisualisation.

Si vous avez créé des gabarits avec la beta précédente, vous êtes bon pour les recréer. Ils ne fonctionnent plus avec la beta 4.

la taille des galerie en HTML est déterminé par la grille choisi. Pour obtenir des images plus large, sélectionnez le nombre maximum de rangées et colonnes.

Les données metadata ne sont pas exporté lors de l'export web.

CONCLUSION :

Cette nouvelle beta est sans doute très proche de la version finale. Bien sur, elle n'est toujours pas utilisable dans un cadre professionnel, car les donnée associés aux photos (metadata) ne sont toujours pas synchronisées avec le module Caméra raw d'Adobe. On ne peut toujours pas utiliser deux écrans, comme son grand frère Aperture.

Mais ne boudons pas notre plaisir, le logiciel est extrêmement réactif et intuitif. Pas besoin de manuel (contrairement a Aperture) pour prendre en main la plupart des fonctions ! La souplesse de la gestion de sa bibliothèque est vraiment appréciable. L'ajout de raccourcis claviers pour le recadrage ou la notation améliorée (passer à l'image suivante) fait vraiment gagner du temps. Les nouveaux outils (modifications depuis l'histogramme, Recovery, Vibrance, Tone Curve..) répondent a des besoins concrets des photographes. La fonction d'exportation couplé à une gravure sur CD à la volée ou la possibilité d'utiliser la fonction "photo Binder" pour synchroniser sa bibliothèque Lightroom entre deux postes vont vite devenir indispensable pour gérer des bibliothèques de photos toujours plus conséquentes.

Ce logiciel est une vrai réussite tant au niveau des fonctions que de l'ergonomie. Il devrait combler d'aise la plupart des photographes. Reste maintenant a voir comment va réagir Apple avec la sortie imminente d'Aperture 2 a la fotokina qui a démarré aujourd'hui même !