J'ai donc téléchargé le client pour Mac OS X, et je me suis inscrit. L'application fait tout de même dans les 170 Mo, mais ca ne devrait pas poser de probleme vu qu'il est impératif d'avoir le haut débit pour ce type de "Jeu". Mais second Life est il vraiment un jeu ? Selon Wikipedia, il s'agit d'un jeu de rôle à univers persistant en 3D dans lequel les joueurs sont invités à mener une seconde vie. Une sorte de Donjon & Dragon des temps moderne en quelque sorte !

Bien. Mais alors que peut on faire sur ce fameux Second Life ??

Plutot que de réinventer la roue, voici un résumé succinct via Wikipedia (je vous donne mon avis plus loin):

Second Life fonctionne sur Windows, Linux et Mac OS. Le jeu est développé et édité par Linden Lab qui le distribue gratuitement sur son site officiel. Il propose des fonctions de messagerie instantanée, de discussion, de travail collaboratif, et les objets qui y sont créés peuvent être programmés pour interagir avec les joueurs, changer d'aspect, se mouvoir et communiquer avec l'extérieur.

Les joueurs peuvent voler, modifier leur apparence autant qu'ils le désirent et créer objets, vêtements, bâtiments, sculptures, véhicules de toutes sortes, plantes, animaux, gadgets, etc. Le joueur n'a pas de mission à remplir, il est libre d'aller où bon lui semble, et d'y faire ce qu'il veut tant qu'il respecte les conditions d'accès de Second Life. Il peut télécharger depuis son ordinateur des images, des sons et des animations au format BVH, qui pourront ensuite être partagés avec, et utilisés par, les autres joueurs: il conserve les droits de propriété intellectuelle sur ce qu'il crée dans Second Life, droits qui sont contrôlés par l'application d'un système de permissions. Le créateur d'un objet peut interdire aux autres joueurs la copie de cet objet, ou sa transmission à un autre joueur, ou sa modification (un objet est tout de même toujours soit copiable, soit transmissible).

Chaque élément de Second Life fait partie d'une de trois catégories: objet, terre ou avatar.
L'avatar est la représentation virtuelle d'un joueur, de forme humanoïde il peut être modifié en taille et en proportions, habillé librement, et animé à l'aide de fichiers d'animation de base intégrés à Second Life ou créés dans un outil externe (par exemple Avimator ou Poser) puis téléchargés dans le jeu.

Les objets sont les éléments programmables que peut créer chaque joueur, ils sont fabriqués à partir de formes géométriques de base appelées primitives, ou prims (sphère, cylindre, cube, prisme, tore, pyramide, cône) qui peuvent être retaillées de diverses façons et assemblées.

Les terres sont la surface explorable de Second Life, elles sont divisés en trois grands continents d'un côté, et une myriade d'îles indépendantes remplissant l'océan autour de ces continents. Chaque parcelle de terre peut contenir un nombre maximal de prims proportionnel à sa surface.

Toutes sortes de mini-industries se sont créées à l'intérieur du monde de Second Life : discothèques, casinos, prostitution virtuelle, jeux vidéo, immobilier et architecture, jeux de rôle, etc. L'économie de Second Life repose sur la monnaie locale, le Linden Dollar (L$): chaque abonné payant de Second Life en reçoit chaque semaine, ce qui leur permet d'acquérir des objets, des biens mobiliers et immobiliers, ainsi que des services auprès des autres joueurs. Les joueurs peuvent aussi s'acheter et se vendre leurs Linden Dollars sur LindeX, le site de change de Linden Lab, ou sur les sites similaires de tierces parties.

Cette seconde vie est vécue de manière très différente suivant les personnes s'y essayant: rencontres et interactions sociales pour les uns, développement d'un rôle à part entière dans une communauté spécifique pour d'autres, ou poursuite de fantasmes divers, conception et utilisation d'outils de communication et d'enseignement, création artistique, recherche socio-économique et marketing, et même thérapie contre certaines phobies ou psychoses. De manière générale, l'absence d'objectif à atteindre ou d'histoire à suivre fait que le jeu ne renvoie que ce que l'on y injecte soi-même.

Chaque joueur peut devenir membre d'un ou plusieurs groupe(s) associant des joueurs dans un but commun, comme vivre leur seconde vie d'une manière particulière (il existe plusieurs groupes d'elfes, de vampires et de Jedis dans le jeu), se tenir au courant de l'actualité locale, gérer une commune de terres, organiser des débats philosophiques ou politiques, participer à des jeux, fêtes, concerts ou concours, rester en contact avec des compatriotes (groupes francophones, italiens, japonais, coréens, etc.), et plus encore.

Tout d'abord il faut savoir que vous n'aurez pas vraiment le choix du nom de votre avatar. On vous propose un liste, et c'est a vous de choisir. Me voici donc affublé du surnom de Dabu !

Une fois connecté, vous arrivez sur une zone reservé au débutants qui débarquent. cette zone vous permet de vous familiariser avec les bases de Second Life, a savoir se déplacer, changer d'apparence, chater et interagir avec votre environnement. Comme tout jeu vidéo, il vous faudra un certain temps pour apréhender l'interface et ses possibilités.

Votre première expérience sera sans doute de modifier votre avatar. Et la la première déception viendra vite: tout se paye dans Second life, mais le plus petit changement de texture de votre personnage. Il existe cependant quelques moyen de gagner de l'argent virtuel (Linden)

Une fois que vous exploré l'ile des débutants, et donc assimilé les bases, vous pouvez vous lancez dans la vraie aventure de second Life et plonger dans la matrice !

Voici quelques captures d'écran pour vous donner une idée des graphismes.

La zone francaise.

haa.. l'imense joie de pouvoir voler !! :-)

Bon sang, mais je suis a Rome !!

La ville de Paris en 1900 : Superbe !!

Je ne suis resté que quelques heures dans Secondlife, mais j'y ai beaucoup apprécié les possibilités, car si l'on y réflechit, il ne s'agit que d'un système de Chat 3D a la base. Et la, le principe fonctionne extrêmement bien. On peut facilement retrouver ses amis en utilisant l'outil de recherche, et le fait de s'habituer a un quartier (même virtuel) doit sans doute être très prenant !

C'est plus les possibilités de création qui m'ont laissé sur ma faim. Pratiquant la 3D depuis longtemps, je pensait pouvoir facilement changer mon avatar par un petit Nono qui me correspond mieux. Las.. toute modélisation se fait a base de primitive, dans des zones bien précise, et il faut payer pour uploader ses création ! En fait, la mondre primitive a un coût dans SecondLife.

Il existe cependant un début d'ouverture avec un plugin pour Blender, mais ca n'est pas encore la panacée..

Bref.. Pour l'instant, le principe est sympa, mais les possibilités de création sont laborieuses. Je suis cependant de près l'évolution de ce monde parallele, car le principe est excellent. Espéront qu'un jour il fonctionne sur un principe de gratuité. Il parait que le moteur vient d'être rendu Open source, c'est déja un premier pas.

Pour rester au courant de l'actualité et apprendre les bases de Second life, je vous conseille le site SecondLife Observer.

Vous y découvrirez également comment y faire vos premiers pas.

Enfin, sachez qu'il existe même un journal télévisé qui vous donne les dernières infos sur ce qui se passe autour de l'univers de Second Life. Voici la première émission: