Elle est bien loin l'époque ou l'on développait les sites web dans Photoshop, puis ou l'on utilisait Golive ou Dreamweaver pour créer les liens entre les pages. Aujourd'hui, la plupart des sites sont construits avec des bases de données SQL et la mise en page se fait avec des feuilles de style (les célèbres CSS). Du coup, lorsque l'on travaille sur ce type de site, on est obligé d'utiliser une multitude de logiciels pour parvenir à ses fins : un logiciel de transfert FTP, un logiciel d'édition HTML, un éditeur CSS, etc.. Coda se propose de mettre un bon coup de balai a ces habitudes fastidieuses, en centralisant tous ces outils dans une interface superbe.

L'application est bien sur parfaitement intégrée a transmit. Elle permet de récupérer d'un coup tous vos signets FTP. Coda intègre son propre logiciel de transfert de fichiers basé sur un nouveau moteur ultra rapide (selon les développeurs). A peine les paramètres du site validé, Coda calcule une superbe vignette de la page d'accueil de votre site. C'est toujours plus sympa qu'une longue liste comme dans Transmit.

L'idée géniale, c'est que les fichiers, dès qu'ils sont sélectionnés, sont téléchargés depuis le serveur web et affichés dans Coda. Un simple "pomme + S" enregistre les modifications. On peut diviser la fenêtre en plusieurs parties pour afficher par exemple la feuille de style CSS et le résultat visuel (sans passer par Safari !). Bref, que du bon.

Les icônes en haut de la fenêtre permettent de passer d'un module à l'autre ; L'application gère bien sur les onglets pour rapidement s'y retrouver dans tous les fichiers ouverts. Là ou ça devient fou, c'est que vous pouvez tranquillement quitter l'application le soir, en la relançant le lendemain, vous retrouvez tous les documents sur lesquels vous étiez en train de travailler. Quel pied quand on bosse avec des outils dynamiques comme Dotclear ou CMSmadesimple !

Pour les développeurs purs et durs, l'application intègre un éditeur texte basé sur le célèbre SubEthaEdit. Et bien sur, la colorisation syntaxique aide à s'y retrouver. Cette dernière s'adapte au langage en cours. On trouve également un champ de recherche a la spotlight intégré, ainsi qu'un débuggeur javascript.

La page aperçu permet de visualiser les modifications que l'on effectue au fur et à mesure. L’affichage est basé sur l' Apple’s WebKit d'Apple.

Il est également possible de stocker des clips de code fréquemment utilisé. Très pratique pour se constituer des bibliothèques personnalisées de lignes de code. Certains DOCTYPE sont déjà fournis, ainsi que du faux texte en latin.

La gestion des CSS est presque du niveau du superbe CSSEdit dont j'ai déjà parlé. Du coup ce dernier devient peut-être moins indispensable (il vient d'ailleurs de passer en version 2.5 avec des nouveautés bien sympathiques, mais c'est une autre histoire)..

Quoi qu'il en soit, l'interface pour la gestion des CSS est superbe ! Les principales Classes sont affichées à gauche. On peut passer du mode d'affichage visuel, au mode semi-textuel pour mieux s'y retrouver.

Une autre idée super utile, c'est l'accès a une documentation complète sur le HTML, les CSS, le Javascript et le PHP !! plus besoin d'utiliser des widgets pour se rappeler la syntaxe d'une balise CSS ou les possibilités d'une fonction PHP. Génial !!

Pour résumer, ce qui fait le point fort de ce logiciel, outre sa superbe interface, c'est l'intégration de tous ces outils disparates lorsque l'on développe des sites web (FTP, éditeur texte, CSS, terminal, Safari, documentation..), en une seule et même application.

Pour mieux vous rendre compte des possibilités offertes par ce logiciel, allez vite voir la nouvelle page Coda qui lui est dédié sur le site de Panic. Cette dernière est d'ailleurs un modèle d'élégance et de raffinement. Elle utilise l'Ajax de manière très subtile, et a bien sûr été conçue avec Coda !

Coda est vendu 79$ dans un premier temps, puis 99$ par la suite.