Les fonctionnalités du cadre photo numérique Wifi Shogo Realease :

Les principales fonctionnalités du cadre photo numérique shogo sont la visualisation des photos locales (disque dur interne, carte mémoire ou clef USB) ou en réseau (Flickr, .Mac, Smusmug, flux RSS..), l'écoute de musique (MP3) et de radios (France inter, France Culture, France info, etc..) et les prévisions de la météo selon des villes choisies. Ce cadre photo est également tactile, mais on est encore loin de la réactivité d'un iPhone !

AFFICHAGE

  • Ecran: LCD 8"
  • Aspect: 4/3
  • Zone de visualisation: 162 x 121,5 mm
  • Luminosité: 250 cd/m²
  • Contraste 400:1
  • Format photo: JPEG
  • Format Audio: MP3

SUPPORT DE STOCKAGE

  • Memoire Interne: 1 Go
  • Types de carte mémoire: Secure Digital Card (SD), Memorystick (MS), Multi Media Card (MMC), eXtreme Digital(XD), SDHC
  • Compatibilité Clé USB: Oui

FONCTIONNALITÉS

  • Touches et commandes: 7 boutons (marche - arrêt, haut, bas, droite, gauche, sélection, sortie)
  • Mode de lecture: Accès plein écran, diaporama, accès aux miniatures
  • Édition de photos: paysage, portrait, orientation automatique des photos et menus
  • Réglage du diaporama: intervalles de transition de 3 secondes à 1 jour
  • Effets photographiques: droite - gauche, disparition, mosaïque, cube
  • Fonction de configuration: luminosité, langue, statut réseau, source photo
  • Etat du système: version du logiciel, information sur la dernière mise à jour, identifiant réseau, gestion des fichiers

DIVERS

  • Connexions: 802.11 B/G - USB 1.1 et mini - Ethernet - Audio
  • Haut-Parleurs: stéréo 2 x 2W intégrés, réglage du volume et sortie audio
  • Mode d'alimentation: Batterie / Secteur
  • Consommation: 12,5 Watts
  • Dimensions: 210 x 160 x 32 mm
  • Poids: 0,80 Kg
  • Accessoires fournis: Adaptateur CA/CC, guide de mise en route, câble Ethernet, télécommande RF, 2 extensions de pieds (à utiliser avec les cadres/façades interchangeables SHOGOSKINS)
  • Finition Noir

Aspect extérieur

Commençons rapidement par la boite qui est loin d'égaler la qualité des packagings d'Apple. En même temps, une fois sorti de sa boite, on se soucie peu de ce détail.

À l'intérieur de la boite, on trouve bien sûr le cadre photo numérique, mais également un câble USB pour brancher le shogo à l'ordinateur, un câble Ethernet, la télécommande, deux extensions de pieds (à utiliser avec les cadres/façades interchangeables SHOGOSKINS), l'adaptateur secteur, et le guide de mise a route.

D'un aspect assez massif, le shogo n'est pas le cadre le plus élégant du marché ou le plus fin. Il fait presque 4cm d'épaisseur ! Il est recouvert d'un plastique noir brillant, qui reflète l'environnement. Ce traitement lui donne un effet assez "classe" et sobre, renforcé par le fait que la bordure autour de l'écran, contrairement à la plupart des autres cadres photo numérique, est assez fine. On peut le placer aussi bien à l'horizontale qu'à la verticale, ce dernier est capable, grâce à un capteur interne (comme l'iPhone), de redresser automatiquement les photos.

De côté droit du cadre on trouve l'entrée pour la prise secteur, la prise Ethernet, le bouton marche/arrêt et une sortie audio pour brancher des haut-parleurs externes.

De coté gauche du cadre on trouve tout ce qui concerne l'intégration de photo locale avec : un port mini USB pour brancher le shogo à l'ordinateur et ainsi disposer des 1Go de stockage (soit 20 000 photos en 800x600 !), un port USB standard pour y brancher une clef USB et un lecteur de cartes mémoire (SD, MS, MMC, XD, SDHC). Pas de compact flash.. Dommage, mais les cartes SD semblent de plus en plus utilisées. Avec mon Olympus E-510, je pourrais toujours utiliser des cartes XD.

Au dos de l'appareil, on trouve des petits haut-parleurs de 2 x 2W. Suffisant pour écouter la radio ou une chanson en mode diaporama. 4 vis sont également présentes, sans doute pour pouvoir accrocher le cadre sur un mur.

On peut également déplier une des deux languettes en plastique pour placer le cadre en mode horizontal ou vertical. Sur le dessus, on trouve les différents boutons pour naviguer dans l'interface, mais autant se servir de la télécommande ou de l'écran tactile.

La télécommande est très simple et bien pensée. 4 ronds de couleur permettent d'accéder aux différents choix proposés. Une roue de type iPod (mais sans rotation) permet de faire défiler les menus ou les photos. Les 3 derniers boutons permettent d'accéder rapidement aux réglages, au menu principal ou de revenir au menu précédent.

Au niveau de la taille, le format 8 pouces me semble un bon compromis entre la taille occupée et la résolution de l'image. C'est presque un demi-format A4 (je vous mets l'iPhone en comparaison pour que vous puissiez mieux vous rendre compte).

Un cadre Tactile, vraiment ?

On peut sélectionner directement à l'écran les différentes options, car le cadre est tactile. Cependant, cette fonction tient plus du gadget, car il faut compter bien une seconde avant que l'écran ne réagisse. De plus, on laisse rapidement des traces de doigts un peu partout. Cette fonctionnalité tient donc plus de l'argument marketing qu'autre chose. Mieux vaut donc utiliser la télécommande qui est bien plus pratique.

L'interface

L'interface principale permet d'accéder a 4 menus : Photos, météo, radio et musique.

Au niveau des réglages, on accède aux différents paramètres:

  • Mode USB (pour relier la cadre a l'ordinateur)
  • Réseau (pour configurer l'Ethernet ou wifi)
  • Mise a jour (pour mettre a jour les contenus internet Shogolive)
  • Langues
  • Diaporama (chois des transitions)
  • Ecran (Orientation automatique des photos, luminosité, photo recadrée ou pas)
  • Son (volume)
  • Batterie (capacité restante)
  • Date & heure
  • Démarrage (choix d'album par défaut lorsque le cadre démarre)
  • Mise a jour Systeme (update du firmware pour nouvelles fonctionnalités)
  • Support (affichage des spécificités techniques du cadre)

La connexion wifi à ma Freebox (en WEP) n'a posé aucun problème. Il est conseillé de brancher la première fois le cadre à la borne en Ethernet, mais je ne l'ai pas fait. Par contre, la capacité de réception du cadre en wifi est très mauvaise ! Il ne capte plus le réseau dans une autre pièce ! La ou mon mac lui affiche fièrement 5 barres ! je ne sais pas si c'est un défaut du mien ou si c'est le cas pour tous, mais mieux vaut le savoir si vous compter régulièrement mettre a jour votre cadre via internet.

L'affichage des photos

Avant de détailler les fonctions Web 2.0 du cadre, commençons par les fonctionnalités classiques, à savoir : afficher des photos locales.
On a le choix entre 3 types de support : USB, Carte mémoire ou Mémoire interne. Pour ce qui est des clefs USB, je n'en ai pas, je n'ai donc pas pu tester. Les cartes mémoire quant à elles semblent capricieuses ! Les cartes SDHC, ainsi que les cartes XD refusent parfois de s'afficher (de manière aléatoire !). Seuls les cartes SD semblent moins poser de problèmes. Espérons qu'une mise à jour du firmware viendra régler ces problèmes assez gênants. Pour ma part, je me suis contenté d'exporter mes meilleures photos depuis Lightroom (1800 photos) en 800x600 pixels, qualité 80%. Le total fait 250 Mo, ce qui me laisse de la marge.

Un fois le choix de la provenance des photos on peut soit lancer directement le diaporama, soit régler l'affichage ou supprimer la photo.

Qualité de l'Affichage.

La qualité de l'écran est assez bonne, même si on est assez loin de la résolution d'un iPhone bien sûr. A 50 cm, on ne distingue plus les problèmes de crénelage. Les noirs sont profonds. Par contre, l'affichage 16 bits montre ses limites dans les dégradés subtils de ciels ou d'images en niveau de gris. Mais ce problème se pose essentiellement sur des photos retouchées (genre vignetage trop accentué).

La densité des pixels est supérieure à la moyenne, mais on n'atteint pas (de mémoire) la qualité des cadres Telefunken qui sont les meilleurs question affichage.

Ici un zoom permet de mieux voir la définition.

Encore une fois, un cadre n'est pas un écran d'ordinateur, et tout ceci n'est pas gênant à une distance raisonnable.

En fait le vrai problème au niveau de l'affichage, c'est plutôt la réflectivité de l'écran qui, tel un miroir, renvoie toutes les lumières visibles dans la pièce ! On trouve ce même problème sur les iMac 24 pouces. Un écran mat aurai sans doute été préférable.. Ce problème est surtout visible sur les images avec des fonds noirs.

Les fonctions Web 2.0

À ce stade, avant toute chose, il convient d'enregistrer son cadre photo numérique shogo sur le site www.myshogo.com. Il faut d'abord s'inscrire sur le site, puis enregistrer son cadre shogo avec son myshogo.com ID

Une fois ce cadre enregistré, on peut alors accéder aux services fournis par le site Shogolive. C'est a dire rajouter des photos depuis :

  • Flickr
  • .Mac
  • Picasa
  • Direct RSS
  • SmugSmug
  • Flickr tag
  • Photobucket

Pour ce qui est de Flickr, on ne peut rajouter que des albums ou des Tags (mot clef), impossible de rajouter en une seule fois toutes les photos d'un utilisateur. On ajoute dans un premier temps l'utilisateur, puis on sélectionne les albums que l'on souhaite ajouter à son cadre. Pour ce qui est des tags Flickr, on est limité à 50 photos maximum ! Pourquoi une telle limitation ?

Pour mettre à jour ses albums Flickr, il faut utiliser la fonction "Mise a jour".

Cependant, le cadre met environ 5 secondes par image. Donc si vous importez des albums Flickr contenant beaucoup d'images, armez-vous de patience ! Ceci dit, cette opération se fait automatiquement la nuit. Ce qui implique toutefois de laisser le cadre allumé (bonjour les économies d'énergies !). Une autre possibilité doit consister à brancher le cadre en Ethernet, mais on perd la simplicité d'emploi du cadre.

Une fois le cadre mis à jour, on retrouve les albums que l'on a définis sur Shogolive

On peut également définir des "Shogo Friends" qui, une fois inscrit et autorisé par vous, pourront rajouter du contenu sur votre cadre shogo. Cette fonction n'est pas encore disponible a l'heure actuelle. Mais rien ne vous empêche de rajouter vous même les albums Flickr ou .Mac (enfin, bientôt "Mobileme") sur votre compte. Une fois ces "shogofriends" définis, on peut se passer de l'ordinateur et utiliser uniquement le cadre pour envoyer des photos a ses amis (encore faut-il qu'ils aient également un cadre shogo..). Tout ceci est très bien expliqué dans la FAQ du site myshogo.

Autres fonctionnalités: Radio, Météo, Musique

Les autres fonctionnalités multimédia sont un vrai ratage pour l'instant !

la radio:
Sur les quatre radios que j'ai essayées (en wifi), seule une fonctionne ! (France info). La streaming passe par les serveur yacast. Impossible de choisir une radio pour la mettre en fond pendant un diaporama

la musique
Aucun des fichiers MP3 que j'ai placés sur le disque dur interne n'a été reconnu ! En fait si ! mais il faut patienter quelques minutes si vous avez placé beaucoup de photos sur le disque interne (plusieurs minutes!). En fait (après lecture approfondie du manuel PDF) il faut les placer sur une clef USB ou sur une carte mémoire. On ne peut les copier sur le disque interne que depuis une clef USB. De toute façon, le son est vraiment très moyen.

la météo
Cette fois-ci c'est le service Shogolive qui ne semble pas encore fonctionner..

Bref, on ne peut pas dire que les fonctions multimédia du Shogo soient une réussite pour l'instant ! Mais ce ci dit, ces fonctions ne sont pas très importantes à mes yeux (à part pour la radio peut être). Après tout, le but c'est avant tout d'afficher de belles images !

En conclusion:

Le cadre photo numérique shogo (SG 080) est une vraie réussite, ternie par un manque de finition flagrant sur certaines fonctions. L'interface n'est pas très réactive, notamment lorsqu'il s'agit de tactile. L'affichage des menus est parfois lent. Le wifi ne capte plus rien dès qu'on s'éloigne trop de la borne. J'espère que tous ces problèmes seront vite réglés par une future mise à jour du système. Car sinon, ce cadre a tout pour plaire ! Il est assez design (malgré son épaisseur), l'affichage est correct, et surtout, ses fonctions de partage photo apportent une véritable valeur ajoutée. Il y a fort à parier que dans un an, la plupart des cadres photos bénéficieront de ce type de possibilités.

Le premier modèle est a 250 € et le deuxième a 300 €. C'est encore bien trop cher pour ce type de produit ! Un ordinateur EEPC coute le même prix !

Malgrè tous ces défaut de prime jeunesse, je suis ravi de cet achat qui me permet non seulement de libérer mes photos de mon ordinateur pour les rendre visible bien plus simplement, mais surtout, de pouvoir découvrir les photos des autres sans être rivé devant mon ordinateur (et croyez moi, il y a des merveilles a découvrir sur Flickr !) .